lundi 8 octobre 2012

[Rétro-Instant] Wario Land 2

"Wa, wa, wa!" - Wario
L'écran d'intro, avec la Super Game Boy.
Salut à tous! Aujourd'hui, on range les devoirs, on vire les consoles de salon, et on sort le bon gros pavé blanchâtre aux quatre niveaux de gris, et on se met une cartouche de Wario Land 2 dedans!

Dites bonjour à Wario!
La version Game Boy.
Tout de suite plus sobre :-°
Le pitch est très simple: Wario dort très sagement dans son château, quand de vils brigands, avide de vengeance, le lui piquent son trésor, vilement gagné, l'inonde son bâtiment, et lui balance un réveil des plus bruyants avant de s'en aller discrètement, le butin en poche. Wario se réveille donc (ou pas...), s'aperçoit qu'on lui a saccagé le château, piqué son pognon, et part donc récupérer son magot!

-GAMEPLAY-

Comme son prédécesseur, Mario Land 3, aka Wario Land, il s'agit ici d'un platformer, tiens, d'ailleurs voici les commandes :

  • A : sauter
  • B : foncer tête baissée, coude en avant, pour une charge destructrice
  • Croix directionnelle : se déplacer
  • Bas : s'accroupir/charge rodéo lors d'un saut.
Malgré le surpoids bien évident de Wario, on se retrouve à manier une baleine avec la précision d'un Mario, rien à dire, c'est nickel, je n'ai pas eu de problème pour me torcher 70% du jeu en peu de temps :-° Le jeu se déroule plutôt bien : on n'est jamais vraiment ennuyé dans ce jeu, les niveaux se succèdent, et pas mal ont des objectifs bien propres, comme ramener une poule dans son poulailler, battre un lapin au basket-ball, ou bien arrêter un train! Les niveaux sont très variés, et plutôt bien faits : on trouve de partout des murs cassables avec du butin dedans, n'hésitez pas à taper dans un mur!
Ici, un plafond cassable.
Allez-y, sautez!

Chose étonnante : Wario ne peut mourir. Toucher un ennemi vous fera juste perdre des pièces. Le jeu en acquiert une certaine facilité, mais parfois, ça peut aider, notamment dans les passages avec Wario, se tenant à un hibou pour pouvoir se déplacer dans les airs.
 Ces pièces seront cruciales pour finir le jeu à 100 % car des bonus se débloquent, via la victoire de jeux payants, comme un memory plus rapide que la lumière, ou un jeu où il faut deviner le chiffre.
Ici, le fameux flash memory, et
son trésor inutile


Les ennemis dans ce jeu sont omniprésents. je n'ai pas vu un seul niveau sans eux, et pour cause : Ils détiennent une partie de votre butin, donc allez-y pour les démolir, mais faites gaffe, parfois, ils seront très utile en tant que projectiles. Wario va parfois rencontrer des ennemis qui vont le transformer temporairement, et ça, c'est un petit qui me fait délirer : quoi de plus fun qu'un Wario ressort, ou un Wario ballon suite à une piqûre de guêpe?
Le seul bémol est Wario zombie, c'est MEGA pénible : on va à deux à l'heure,on peut plus sauter, et on doit retourner à un point de lumière pour quitter cette transformation.

Pour ma part, le jeu se joue facilement, est relativement simple, quoique plus dur sur la fin. La difficulté est plutôt bien dosée, et l'utilisation d'objectifs différents change vraiment du simple "va vers le drapeau de fin". L'inclusion d'une sauvegarde rapide en plein milieu d'un niveau est très pratique. Et pour finir, le jeu appelle au replay, car finir le parcours normal, ce n'est que faire 50% du jeu, et 4 autres fins sont possibles, et je ne parle par du nombre de niveaux alternatifs.

-GRAPHSIMES-

Visuellement, c'est excellent, c'est beau, très beau. les d&cors sont détaillés, riches, et bien foutus; les animations des ennemis est plutôt pas mal, mais cela suffit. Wario a une foultitude de mouvements assez bien fichus. C'est un régal en 4 niveaux de gris, et franchement, ça change des éventuels Pokémons aux graphismes over répétitifs ou pire, Yoshi Cookie, où le vide se fait ultra présent...
Le premier boss... Comment vais
-je te tuer? Notez le regard sadique
avant l'envoi

Bon, peut-être j'exagère un peu, mais il suit fidèlement la lignée créée par Super Mario Land 2 (le 1 étant moche à souhait), et reprend fidèlement la lignée, en embellissant le résultat général. Je résume : c'est beau à voir, mais c'est ptet' pas le must du must, ça reste dans la partie haute ^^. Ya qu'à voir les têtes de Wario incrustées dans le mur sur l'image ci-contre : fignolé nickel, et en plus il évite l'utilisation du noir pour montrer que c'est une partie du background. Vous pouvez noter ceci : vous pouvez vous servir d'une couleur clé pour montrer la séparation background/foreground. Ici, c'est le noir.

Je n'ai plus rien à dire niveau graphismes, c'est très joli, et ça me change des jeux plus ou moins moches sur GB! :p

-IMPRESSION GENERALE-

SI je pouvais résumer mon impression en une phrase : ce n'est pas pour rien que ce jeu, j'y ai perdu des journées entières (au total, hein?) depuis que je l'ai :-° Je regrette d'avoir vendu beaucoup de mes jeux GBs, mais je suis content d'avoir gardé celui-là! Il est beau, bien fichu niveau gameplay; et en plus, sur Super Game Boy, les couleurs prennent bien plus vie qu'avec simplement la GBC! Ca vous fait presque un nouveau jeu! Essayez-le, il est très sympa, facile d'accès, et parfois, s'éclate sans prendre conscience du temps, même si parfois, on rage en voyant le temps perdu dans un laby infernal! Wario vous sera très reconnaissant d'avoir votre aide!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire