lundi 6 mai 2013

[Rétro-Spection] Megaman's Soccer


"Rush! *slap* Bad dog!" - Megaman

Salut à tous! Il existe des jeux qui sortent de nulle part et qu'on se demande si les personnes en charge de leur réalisation n'étaient pas sous LSD durant les brainstormings. C'est par exemple le cas de Super Hexagon, ou de ce jeu-ci.
Bon, je sais que les plus jeunes d'entre vous ou les non rétro n'ont pas forcément eu la chance de connaitre ce gars en bleu, dont la principale activité est de sauver le monde d'invasions robotiques venant du même savant fou... Plus de 10 fois...


Bon. Je vous rappelle vite fait qui il est: Megaman (Rockman pour les nippons) est un androïde (robot à forme humaine) conçu par le Dr Light ( l'abruti de laborantin qui enlève les power-ups de Méga entre chaque jeu...), tout de bleu vêtu et un blaster en guise de main droite. Il agit pour le bien de l'humanité en déjouant systématiquement les plan du Dr Willy ( Willy Wonka, Willy Won- ah non, merde, c'est pas lui) et de son armée de robots.
La particularité de Megaman est de pouvoir absorber les pouvoirs des maîtres robots de Willy pour les utiliser sur les autres robots, car chacun de ces andouilles a comme faiblesse le pouvoir d'un autre, ce qui simplifie GRANDEMENT la tâche. (Après j'n'ai que Megaman 2, qui a l'arme la plus cheatée de la série mais c'est hors-sujet...)
On a un petit paquet de terrains
à notre disposition.

Sinon, la licence Megaman est une création Capcom, qui perdure depuis les atroces platformers méga durs sur NES aux étranges RPG sur DS, en passant par cet alien, Megaman Soccer sur SNES.
Pour résumer le jeu en une phrase, ce jeu est une tentative médiocre de créer un jeu de de sport a licence. On s'éclate, mais c'est tout. J'ai fait deux-trois parties avec Kangrax, et je trouve que le jeu, bien que les parties ont été amusantes, est assez déséquilibré. (On avait enregistré le 2e match, mais manque de bol, mais malheureusement, ZSNES n'a pas aimé enregistrer pendant 10 minutes). Comment puis-je résumer?
Disons qu'au contraire d'un Mario Strikers où les buts peuvent se compter presque par dizaines, ici les buts sont assez rares. On n'a pas dépassé le 2-1 dans nos matchs, le goal a la mauvaise tendance a bloquer les ballons, même quand ils ne sont pas à la hauteur du goal, et ce sans animation. J'ai eu beaucoup de mal à tirer autrement que vers le goal, et on se retrouve à chaque fois à tirer directement en face... Pour rattraper le coup, y'a pas d'arbitre, donc pas de fautes! :p
Dans ta face, Kangrax!
Comment ne peut-on pas faire sa sa**** quand tu sais que tu peux pas te faire virer pour cause de méchant fauchage par derrière? Vous avez compris, y'a pas de coup franc, ni de penalty, pas de hors-jeu: Fiesta!

Bon, prenons une partie et commentons-là! On peut commencer par régler dans les options la durée du match ainsi que les touches utilisées ( joie, une config style PES ou FIFA pour les nostalgiques!). On choisit de faire un petit match amical, mais déjà, premier point noir, le choix des joueurs. Certes, il est bien fourni, mais pourquoi les stats sont toutes basées sur les mêmes précisions? Je m'explique: on a des "jauges" d'attaque, de défense, de tir et de vitesse, sauf qu'on ne dépasse pas une seule fois le quart de la jauge de vitesse... Sur le coup, j'avais pas compris l'idée et j'avais l'impression de n'avoir à ma disposition que des boulets... On ne choisit pas non plus chaque joueur, mais chaque partie sera remplie avec le personnage de notre choix, par exemple des Rockman en défense, Gutsman en milieux et des Cutman en attaque. Détail intéressant, on a aussi le choix de la formation, même si... Hum...  L'intérêt est faible, c'est pas une simulation très poussée. Le choix des stades est assez développé : plus de 10 stades sont à disposition.

Au niveau de la maniabilité, on atteint pas le niveau d'un PES 2 (déconnez pas, j'y ai joué) et c'est fort dommage. On aurait pu avoir une aide pour passer, mais nope, je me suis souvent retrouvé à passer au défenseur devant moi... Le jeu n'utilise que trois touches: passer, tirer, dégager. Pour rappel, avec les gâchettes, on a 6 touches sur la SNES (8 avec Start/Select). Malgré mes réserves, le jeu ne s'en sort pas si mal, le choix automatique des joueurs n'est pas trop pourri et l'IA n'est pas trop stupide. In fine, le jeu ne brille pas pour la jouabilité, mais c'est pas affreux, et les problèmes s'oublient assez facilement avec la tension croissante du match!
----
Et c'est une victoire pour Eiyeron!.
PS: On dirait pas que WoodMan fait
un doigt?
Le pire, je crois, dans mes parties, fut le problème du ghosting sur le clavier (appuyez sur trop de touches en même temps et quelques touches ne seront pas détectées. Par exemple, je trollais Kangrax en appuyant juste sur toutes mes touches directionnelles, et il ne pouvait plus bouger; du grand art!), donc je vous conseille très fortement de jouer avec au moins une manette...
----
Les graphismes sont pas mauvais, les gradins sont pas trop foireux, et le pixel art des joueurs est plutôt bon, même si un poil de fluidité aurait été bénéfique, les animations se résumant à du 1-2 frames/anim... (on voit pour une fois Rockman de face/dos O.ô)

L'audio... Euh... Oubliez. Certes, c'est pas cheapos (on est chez Capcom, hein!), mais dans un jeu de foot, c'est inutile. On a fait nos parties sans le son et on s'en porte très bien! Les bruitages sont pas mauvais, et la musique est sympa. NEXT!

Sinon, ya bien un mode "tournoi", ou l'on enchaîne les combats au choix à-la Megaman, mais je vous laisse le plaisir de découvrir le scénario absolument inutile...

Fin bref, ce petit jeu n'excelle pas dans son style, mais on y passe volontiers une-deux parties, histoire de s'arracher les cheveux entre amis! Megaman ferait mieux de rester aux anciens platformers que de s'intéresser au ballon rond... (Heh les gars, imaginez Megaman's rugby! :p). Sur ce, je vous laisse, j'ai d'autre Mets à blaster! A plus!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire